Entreprendre contre la Pauvreté

> Nos actions

Sélectionnez le pays de votre choix

France Vietnam Inde Laos Cambodge Indonésie Mayotte Madagascar Haïti Brésil Maroc Sénégal Côte d'Ivoire Niger Bénin Sao Tomé Gabon RD-Congo mozanbique Guinée Bissau

Renforcement des filières locales d’approvisionnement en produits frais à Bukitcatu

balliA Bali, le secteur touristique est en constante demande de produits frais de qualité issus des exploitations agricoles de l’île.

Le projet, co-construit avec le Club Méditerranée, a pour objectif de renforcer les filières d’approvisionnement locales en termes de qualité, régularité et traçabilité. Pour cela, le projet appuie des groupes d’agriculteurs dans l’amélioration de leur système de production par l’agroécologie.

+ Détails de l'action...

Intensification agro-écologique et Diversification de l’agriculture familiale – Siem Reap

agroecologie-developpement-touristique-cambodgeAvec la proximité des temples d’Angkor, la croissance touristique de la ville de Siem Reap s’accompagne d’une forte demande en produits frais. Cette demande est satisfaite en grande partie par les importations venant des pays voisins, excluant les petits agriculteurs locaux qui subissent des contraintes multiples.

Les actions visent les petites exploitations familiales et portent sur l’intensification agroécologique et sur l’amélioration de la commercialisation. Ces petites exploitations acquièrent l’autosuffisance alimentaire, obtiennent des revenus réguliers et contribuent à approvisionner les marchés locaux. Le volet commercialisation est particulièrement actif, tiré par une demande croissante pour les produits sains et locaux.

L’organisation en groupement de commercialisation permet aux petits producteurs de se saisir collectivement des opportunités économiques qui leur étaient jusqu’à présent inaccessibles.

Suivre la page Facebook du projet

+ Détails de l'action...

Etude de faisabilité pour la valorisation des boues de vidange pour l’agriculture – Siem Reap

Etude de faisabilité pour la valorisation des boues de vidange pour l'agricultureAgrisud et le SIA, un bureau d’ingénierie-conseil spécialisé dans l’assainissement ont réalisé une étude préalable au projet de valorisation agricole des boues de vidange de Siem Reap.

Cette étude démontre le potentiel de valorisation de ces boues en engrais naturel face aux besoins élevés de l’agriculture périurbaine.

Plusieurs acteurs sont impliqués dans ce projet, notamment la Municipalité de Siem Reap, la principale bénéficiaire. L’objectif est d’améliorer l’hygiène publique d’une part (gestion des boues de vidange) et, d’autre part, de développer une filière agricole (fertilisant organique).

En savoir plus

+ Détails de l'action...

Enhancing Nutrition of Upland Farming Families (ENUFF) – Provinces d’Oudomxay et de Huaphan

agroecologie-nutrition-laos

Agroécologie et nutrition

Le Laos a lancé un Plan Nutrition National touchant en particulier les zones isolées de montagne, qui présentent des taux persistants de malnutrition.

Cette tâche complexe exige un processus à plusieurs dimensions et des interventions à long terme pour obtenir des résultats significatifs et durables. Agrisud s’implique ainsi aux côtés de la Swiss Agency for Development and Cooperation et de l’Organisation Néerlandaise pour le Développement (SNV), dans le cadre d’un projet innovant et évolutif qui propose une approche intégrée associant agriculture et nutrition.

C’est le projet ENUFF (Enhancing Nutrition for Upland Farming Families) qui concerne 40 villages de ces zones montagneuses. Agrisud intervient sur le volet agricole, avec l’objectif d’améliorer les pratiques grâce à l’agroécologie, de diversifier les cultures et de mettre en place de filières de commercialisation. L’accès à une alimentation saine et en quantité suffisante  est un des facteurs clés de l’amélioration de la nutrition au Laos.

+ Détails de l'action...

Foresterie et agroécologie en zone de montagne au Nord-Laos (FORAE II) – Province de Luang Prabang

Foresterie et agro-écologie en zone de montagne au Nord-Laos, Province de Luang Prabang, LaosLe projet FORAE II s'inscrit dans le cadre du programme multi-pays AGRITER. Il accompagne 30 villages du District de Viengkham : 20 villages cibles de FORAE I – dont 6 villages modèle et 10 nouveaux villages.

Objectifs du projet :

Objectif général : Renforcer les dynamiques économiques et sociales portées par les acteurs des territoires pour promouvoir une agriculture familiale durable.

Objectifs spécifiques :

  • Renforcer les acteurs des territoires, et créer les conditions d'un développement durable.
  • Appuyer la transition agroécologique de l’agriculture familiale et la structuration des filières.
  • Mener des actions d’éducation à l’environnement pour une préservation durable du territoire.

 

En savoir plus sur le programme AGRITER.

+ Détails de l'action...

Community engagement and livelyhood protection – District Nakai, Nam Theun

Diagnostic NakaiNakai-Nam Theun est la deuxième plus grande zone protégée au Laos pour sa diversité biologique et culturelle. Les ethnies qui y vivent dépendent largement des ressources naturelles qui s’y trouvent pour leur subsistance quotidienne.

Une étude a été réalisée afin d’évaluer, entre autre, l’impact des actions de développement et de conservation mises en œuvre depuis plus de 10 ans par l’Office national de gestion du Parc. Agrisud a participé à l’élaboration, la mise en œuvre et la rédaction de cette étude, en collaboration avec l’équipe Livelihood de Wildlife Conservation Association et les équipes des bureaux décentralisés des Districts de Nakai, Gnommalath et Khamkert, de la Province de Khammouane.

Financée par la Banque Mondiale, elle entre dans le cadre du sous-projet « Renforcement des capacités de l’Office national de gestion du Parc à gérer efficacement le Bassin versant de la zone protégée ». Cette étude a permis d’effectuer un diagnostic agraire, d’inventorier les ressources naturelles utilisées par les villageois, ainsi que d’identifier les lacunes des actions passées et les besoins actuels afin de mettre en œuvre des actions prioritaires pour améliorer le niveau de vie d’environ 7 500 personnes vivant dans et en périphérie de l’aire protégée de Nakai-Nam Theun

+ Détails de l'action...

Initiative ANAMAY – Gestion des déchets en zone rurale – District de Viengkham

Initiative ANAMAY pour la gestion des déchets en zone rurale au LaosAu Laos, la gestion des déchets solides est un problème croissant tant dans les zones urbaines que rurales. Les déchets solides sont de plus en plus constitués de plastique et surtout de thermoplastiques (sacs en polyéthylène, bouteilles, etc.), provenant principalement de l'industrie agroalimentaire, et achetés par les ménages dans les petites épiceries villageoises qui ne proposent que des produits en petits contenants.

.

Si le gouvernement et les partenaires du développement accordent de plus en plus d'attention à l'amélioration de la gestion des déchets dans les zones urbaines et périurbaines, les zones rurales sont délaissées, car considérées comme moins productrices de déchets. Cependant, la prolifération des plastiques affectent également les communautés rurales en termes de santé et de pollution des ressources naturelles, car elles ne disposent d’aucune infrastructure de gestion et de recyclage.

.

Dans de nombreux villages, les gens jettent leurs ordures dans les rivières ou les ravins polluant et contaminant les ressources en eau. D’autres les brûlent à proximité des foyers sans se protéger des fumées toxiques qu’ils s’en dégagent. Les sols à proximité des villages sont jonchés de déchets plastiques qui mettront plus de 400 ans à se décomposer, laissant un problème épineux à résoudre pour les générations futures.

.

Le District de Viengkham : un laboratoire expérimental

Dans le cadre du projet « Initiative ANAMAY », l’ensemble de la population villageoise de 11 villages-cibles du District de Viengkham (Province de Luang Prabang), c’est-à-dire 970 ménages (5 761 personnes, dont 2 884 femmes) sera directement concernée par les actions visant à réduire la production de déchets plastiques, grâce à la réalisation de séances de sensibilisation dans les villages et les écoles, la mise en place d’un réseau d’approvisionnement en produits vendus en vrac et en contenants recyclables, ainsi que la mise en œuvre des plans de gestion des ordures avec les comités de développement villageois dans le cadre de leurs plans locaux de développement.

.

Environ 1 700 élèves de 16 établissements scolaires (11 écoles primaires et 6 collèges) seront également concernés grâce à une adaptation du programme pour le jeune public et des micro-projets scolaires à monter pour une meilleure gestion des déchets dans leurs écoles et villages.

.

Résultats attendus :

.

  • Résultat 1 : Un programme de sensibilisation et d'information adapté aux communautés
  • Résultat 2 : Un programme de sensibilisation et d'action adapté au public scolaire est construit et mis en œuvre avec les enseignants et le bureau de l'éducation du District
  • Résultat 3 : Les conditions sont réunies pour la mise en place d'un réseau de vente de produits en vrac dans les villages-cibles
  • Résultat 4 : Chaque village-cible met en œuvre son plan d'assainissement pour une meilleure gestion des ordures ménagères par les communautés
  • Résultat 5 : Les retours d'expériences menées dans le District de Viengkham et sur les projets des autres partenaires sont capitalisés et disponibles à tous
  • Résultat 6 : L'Initiative est promue et mise en œuvre à plus large échelle par l'ensemble des partenaires concernés

+ Détails de l'action...

Projet IDEAS : Renforcement des activités agricoles pour les minorités du Parc National Hoang Lien (PNHL) – Lao Caï

ideas-agrisud-vietnam-2017Objectifs : Améliorer de manière durable les conditions de vie des familles d’agriculteurs dans les villages situés dans le PNHL et sa zone tampon en améliorant et diversifiant leurs systèmes agricoles tout en préservant les ressources naturelles productives.

Le Parc National de Hoang Lien est composé de 6 communes peuplées majoritairement par des minorités ethniques Hmong, Day et Dao vivant de l'agriculture, de la sylviculture et de l'artisanat traditionnel.

À ce jour, ces familles d'agriculteurs sont confrontées à de nombreuses difficultés sur le plan agricole et les taux de pauvreté restent élevés (53,3% en moyenne), les principales causes de la pauvreté étant :

ideas-agrisud-vietnam-2017

  • Le manque de terres agricoles dû à l’augmentation de la démographie et à la classification du territoire en parc naturel protégé (depuis 2002) conduisant à l’interdiction d’ouvrir de nouveaux champs de culture ;
  • La vulnérabilité des cultures et du bétail aux risques climatiques ;
  • La faible diversification des activités génératrices de revenus et la forte dépendance à la culture de cardamome.

+ Détails de l'action...