Entreprendre contre la Pauvreté

Le 04/05/2016 dans Actualité terrain, Illustrée
Renforcement des capacités des organisations de la société civile malgache

Madagascar fait face à d’importants enjeux de développement, notamment en zones rurales. Le potentiel du pays n’est pourtant plus à démontrer, et les populations rurales, souvent présentées à tort comme réfractaires au changement, sont souvent démunies lorsqu’elles souhaitent développer leurs activités. Pourtant, les ressources et les dispositifs d’appui existent : Services techniques déconcentrés de l’état, Fonds Régionaux de Développement Agricole, ONG, projets et programmes, ainsi qu’un nombre important d’organisations locales (ONG, Coopératives, Associations). Ces dernières pourraient jouer un rôle important dans la diffusion d’innovations techniques et la mise en oeuvre de divers services nécessaires à la concrétisation du développement rural (formation et conseil technique et économique, production et commercialisation d’intrants, fabrication de matériels agricoles…). Elles disposent d’une bonne connaissance des problématiques locales et des freins au développement, elles jouissent d’un excellent contact avec les populations rurales, et de leur confiance. Toutefois leurs ressources et leur capacité à mobiliser des financements restent limitées par des faiblesses en termes d’organisation, de méthodologie pour monter et mettre en oeuvre les projets, de connaissances techniques, et par une faible notoriété et visibilité.

Pour soutenir les initiatives de 68 organisations de la société civile, issues de cinq régions (Amoron’i Mania, Analamanga, Vakinankaratra, Itasy et Haute Matsiatra), Agrisud International et le CITE ont mené pendant 4 ans ( 2012-2016) un programme de renforcement de capacités financé par l’Union Européenne.

Le contenu de ce programme, défini au démarrage du projet sur la base d’un diagnostic individualisé de chaque structure, traite 5 modules : la gouvernance, le montage, la gestion et l’évaluation de projets d’appui aux Activités génératrices de revenus, l’agroécologie, la communication et la capitalisation. Sur ces différentes thématiques, les organisations ont été formées et accompagnées dans la mise en pratique, notamment grâce au fonds d’appui aux microprojets. Ce dispositif a permis de mettre les organisations bénéficiaires en situation de montage, et de mise en oeuvre de projets.

Cette mise en situation leur a permis d’appliquer les acquis du programme de formation, et les résultats des projets confirment le potentiel des organisations locales : les 10 microprojets soutenus et mis en oeuvre en 2 ans ont permis d’améliorer les conditions de vie de 900 familles, comptant 4270 personnes. Pour favoriser la mise en oeuvre de programmes de renforcement similaires, Agrisud et le CITE ont capitalisé l’ensemble des méthodes et outils qu’ils ont développé dans le cadre du projet, et les mettent à disposition de l’ensemble des acteurs qui souhaitent soutenir efficacement et de manière structurée les initiatives portées par les organisations malagasy.OSC-restitution (2)

A ce titre, un atelier de restitution du projet s’est tenu le 28 avril 2016. Les présentations et témoignages des bénéficiaires ont permis de partager les expériences tirées du projet.