Entreprendre contre la Pauvreté

> Nos actions

Sélectionnez le pays de votre choix

France Vietnam Inde Laos Cambodge Indonésie Mayotte Madagascar Haïti Brésil Maroc Sénégal Côte d'Ivoire Niger Bénin Sao Tomé Gabon RD-Congo mozanbique Guinée Bissau

Redynamisation de la production agricole – Départements de Bambey, Diourbel, Fatick, Mbacké

Redynamisation de la production agricole au Sénégal

Les cultures maraîchères de la Région de Diourbel ont connu une période très favorable et ont longtemps contribué à approvisionner le marché de Dakar. Mais cette production s'est progressivement dégradée et se réduit aujourd'hui à quelques sites localisés.

 

Les principales contraintes en sont les suivantes :

  • le manque de maîtrise de l’eau et la qualité de l'eau des forages ;
  • la dégradation des sols et du couvert végétal résultant en particulier de mauvaises pratiques culturales et des actions de l’érosion hydrique et éolienne ;
  • les difficultés d’accès aux facteurs de production (intrants, équipements…) ;
  • la faible diversification des cultures ;
  • le faible taux d'encadrement du secteur ;
  • le manque de professionnalisme des producteurs et des groupements ;
  • le vieillissement de la population rurale.

 

La phase pilote 2014 -2016 à donner une nouvelle dynamique dans la zone de Diourbel avec des éléments donnant envie de pérenniser les actions réalisées.

Sur demande des différentes collectivités sénégalaises et du contexte né des nouveaux découpages territoriaux en France comme au Sénégal, le projet s’est étendu dans la région de Fatick avec des contraintes identiques :

  • environnement productif peu favorable (dégradation des sols, absence de couvert arboré ou d’embocagement…) ;
  • périmètres maraîchers non sécurisés (clôture détériorée ou absente) ;
  • équipement rudimentaire pour le travail (tant pour les cultures pluviales et maraîchères que pour les activités d’élevages) ;
  • faible maîtrise des itinéraires techniques (cultures et élevages) ;
  • difficultés d’écoulement de la production maraîchère

 

Objectif général : Lutter contre la pauvreté structurelle et l’insécurité alimentaire des populations des Départements de Mbacké, Bambey, Diourbel et Fatick.

Objectif spécifique : Sécuriser et améliorer durablement les activités agricoles de 350 familles de 6 localités des 4 départements, en renforçant les compétences locales.

 

Suivre le projet sur Facebook

+ Détails de l'action...

Renforcement des exploitations familiales et sécurité alimentaire – Département de Mbour

refsa_senegalDans le Département de Mbour, le développement agricole est limité par un contexte physique et climatique de plus en plus contraignant, la forte concurrence sur les marchés des produits importés et les faiblesses grandissantes des exploitations agricoles familiales. Le projet vise à réduire la vulnérabilité de ces exploitations face aux contraintes environnementales (effets du changement climatique en particulier) et socio-économiques (insertion sur les marchés locaux) afin de contribuer à la sécurité alimentaire des communautés rurales et des villes.

+ Détails de l'action...

Renforcement des filières locales d’approvisionnement en produits frais – Mbour, Sénégal

mbourAfin d’accentuer l’effet positif sur l’économie locale et d’améliorer son ancrage territorial, le Club Med souhaite augmenter la part des achats locaux dans ses achats globaux. Le partenariat établi avec Agrisud en novembre 2008 vise à concrétiser cette volonté. Le village de Saraba, dans le Département de Mbour, a été identifié pour mettre en œuvre la démarche.

+ Détails de l'action...

Installation de pompes solaires dans les jardins maraîchers – Cap Skirring

Senegal_webDans la zone de Cap Skirring, l’agriculture reste peu développée au regard de la demande importante en fruits et légumes pour le tourisme.

Le projet, mis en place dans cette région depuis 2009, vise le développement de TPE agricoles susceptibles d’améliorer l’offre locale en produits frais à destination du village du Club Med et des marchés locaux. Depuis, quelques 170 familles livrent chaque saison plus de 10 tonnes de légumes diversifiés pour un chiffre d’affaires de plus de 10 k€.

En 2014, dans le souci de maintenir ces résultats, un projet de mise en place de pompes solaires dans les jardins est initié afin de garantir un accès à l’eau d’irrigation sécurisé et efficace en saison sèche.

+ Détails de l'action...

Cycle d’apprentissage pour la gestion des TPE agricoles familiales

Agrisud International a le souci permanent de contribuer à renforcer les capacités d'intervention des ONG, associations, groupements professionnels, mais aussi celles de ses propres équipes. Les transferts de savoir-faire peuvent s'opérer grâce à la mise en œuvre de "cycles d’apprentissage".

 

Formation conseil gestion TPE

Séance de travail au Sénégal

Cycle d'apprentissage "Conseil de gestion à la TPE"

À partir du guide "Conseil de Gestion aux TPE agricoles familiales" (Agrisud, 2015), ce cycle s'adresse aux conseillers locaux qui accompagnent les exploitants ou aux organisations professionnelles agricoles. Il repose sur le transfert de méthodes et d’outils pour :

  • connaître la démarche globale de conseil et ses déclinaisons
  • connaître les notions agro-économiques de base
  • identifier des indicateurs de résultats (TPE) et des informations clés du milieu
  • comprendre les outils de collecte et de traitement des données liées aux résultats des TPE et aux évolutions du milieu
  • être en capacité de réaliser une analyse des résultats d’une TPE en tenant compte du milieu
  • être en capacité de conseiller une TPE (partage des constats et suivi des recommandations)

+ Détails de l'action...

Cycle d’apprentissage pour la diffusion des pratiques agroécologiques

Agrisud a le souci permanent de contribuer à renforcer les capacités d'intervention des ONG, associations, groupements professionnels, mais aussi celles de ses propres équipes de projet. Les transferts de savoir-faire peuvent s'opérer grâce à la mise en œuvre de "cycles d’apprentissage".

tunisieCycle d'apprentissage "Pratiques Agroécologiques"

A partir du guide "L’agroécologie en pratiques" (Agrisud, 2010), ce cycle permet de faciliter l’appropriation de ces pratiques. Il repose sur le transfert de méthodes et d’outils pour :

  • comprendre l’agroécologie et ses dimensions économique, sociale et environnementale ;
  • comprendre les principes de gestion durable d’un agrosystème ;
  • analyser un contexte d’intervention, identifier les pratiques agroécologiques adaptées ;
  • être en capacité de diffuser ces pratiques.

+ Détails de l'action...

Promotion de filières locales d’approvisionnement sur l’île de Djerba

tunisieDjerbaSur l’île de Djerba les exploitations agricoles familiales sont soumises à de nombreuses contraintes qui les fragilisent. Agrisud intervient en appui à ces exploitations depuis début 2012 dans le cadre de son partenariat avec le Club Med. L’objectif est double : introduire de nouvelles pratiques agricoles permettant de sécuriser, diversifier et améliorer les productions ; valoriser les produits sur des filières locales pour en tirer des revenus satisfaisants.

+ Détails de l'action...

Projet IDEAS : Renforcement des activités agricoles pour les minorités du Parc National Hoang Lien (PNHL) – Lao Caï

ideas-agrisud-vietnam-2017Objectifs : Améliorer de manière durable les conditions de vie des familles d’agriculteurs dans les villages situés dans le PNHL et sa zone tampon en améliorant et diversifiant leurs systèmes agricoles tout en préservant les ressources naturelles productives.

Le Parc National de Hoang Lien est composé de 6 communes peuplées majoritairement par des minorités ethniques Hmong, Day et Dao vivant de l'agriculture, de la sylviculture et de l'artisanat traditionnel.

À ce jour, ces familles d'agriculteurs sont confrontées à de nombreuses difficultés sur le plan agricole et les taux de pauvreté restent élevés (53,3% en moyenne), les principales causes de la pauvreté étant :

ideas-agrisud-vietnam-2017

  • Le manque de terres agricoles dû à l’augmentation de la démographie et à la classification du territoire en parc naturel protégé (depuis 2002) conduisant à l’interdiction d’ouvrir de nouveaux champs de culture ;
  • La vulnérabilité des cultures et du bétail aux risques climatiques ;
  • La faible diversification des activités génératrices de revenus et la forte dépendance à la culture de cardamome.

+ Détails de l'action...
Page 8 sur 8« 45678