Entreprendre contre la Pauvreté

> Nos actions

Sélectionnez le pays de votre choix

France Vietnam Inde Laos Cambodge Indonésie Mayotte Madagascar Haïti Brésil Maroc Sénégal Côte d'Ivoire Niger Bénin Sao Tomé Gabon RD-Congo mozanbique Guinée Bissau

INES : programme d’INitiatives Entrepreneuriales de Services agricoles – Commune de Ghassate, Ouarzazate

MAROC_web

L’agriculture dans la Commune de Ghassate est composée de petites exploitations familiales qui rencontrent des problèmes au niveau environnemental (sécheresse, inondations,...) et socio-économique (foncier limité, manque de main d’œuvre, éloignement des marchés).

 

Agrisud et ses partenaires ont entrepris plusieurs actions dans cette région afin que les populations améliorent les performances de leurs activités agricoles et génèrent ainsi de meilleurs revenus.

 

Ce projet en particulier vise à favoriser Maroc-web2l’entrepreneuriat des jeunes ruraux par la création d’activités économiques au service des exploitations agricoles familiales de cette zone (service de taille des arbres fruitiers, d’achat-revente de produits….

+ Détails de l'action...

Renforcement écologique et économique des activités de Tanafou Yahazi — M’Tsahara

MAYOTTE02L'agriculture Mahoraise souffre de disparités : une minorité de grandes exploitations modernes ont accès aux dispositifs de soutien européens, alors qu'une grande majorité constituée d'exploitations agricoles familiales peine à se maintenir.

Le projet vise à professionnaliser une association de femmes productrices en jouant sur 3 leviers : la gouvernance interne, la production agroécologique et l’agroforesterie, l’amélioration de la valeur ajoutée par transformation et une meilleure commercialisation des produits.

+ Détails de l'action...

Lutte contre la dégradation de la forêt 
de Miombo – Réserve Nationale de Gilé
 – Province de Zambézia

agroecologie-lutte-deforestation-mozambique

Agroécologie et lutte contre la déforestation

Dans la périphérie de la Réserve Nationale de Gilé (province de Zambézia), la forêt de Miombo est directement menacée par l’agriculture itinérante sur brûlis.

Pour lutter contre la dégradation de cette forêt, le projet vise depuis 2014 à enclencher un développement économique et social durable des populations riveraines, grâce à une agriculture basée sur des pratiques agroécologiques, protectrice des ressources et génératrice de revenus pour les familles.

Ce projet aura permis de soutenir 8 communautés dans la création de leur propre groupement de gestion participative des ressources naturelles.

Il aura contribué à diffuser des pratiques de lutte contre la déforestation et la dégradation, et à structurer les filières locales de valorisation de la production, les actions de développement étant coordonnées à partir d’objectifs établis avec les communautés.

+ Détails de l'action...

Agriculture durable et professionnalisation des filières agricoles du Mayombe – Province du Bas-Congo – Territoires de Lukula et Tshela

82-CONGO

Agroécologie et professionnalisation des filières

Les territoires ruraux de Lukula et Tshela, situés au coeur de la forêt du Mayombe, sont très affectés par la déforestation et le changement climatique, avec des conséquences aigües en termes d’insécurité alimentaire et de pauvreté des populations.

Dans ce contexte, le projet engagé en 2012 vise à améliorer la sécurité alimentaire des familles et l’approvisionnement des marchés locaux par une augmentation durable des productions en agroécologie, et par un renforcement des filières de commercialisation.

Ce sont ainsi 2 300 petites exploitations vivrières et d’élevage professionnalisées, ainsi qu’une filière café relancée.

La promotion des pratiques agroécologiques permet de mener cette démarche dans un souci de meilleure gestion environnementale des espaces productifs et de protection des ressources naturelles.

+ Détails de l'action...

Professionnalisation de la filière poivre et épices bio-équitables – Sao Tomé e Principe

saotomeLes îles de São Tomé et de Principe orientent leur développement sur les cultures vivrières mais aussi en grande partie sur la promotion de filières agricoles d’exportation de produits agricoles de qualité (cacao, café et poivre).

Dans ce contexte, l’objectif est de promouvoir la coopérativ CEPIBA (500 planteurs), une production durable de poivre biologique et de qualité, basée sur des systèmes et pratiques agroécologiques, tout en développant une filière d’exportation équitable en complémentarité avec l’approvisionnement du marché local.

+ Détails de l'action...

Renforcement des filières locales d’approvisionnement en produits frais – Cap Skirring

capskirring

©mcaillard

Ce projet est issu d’une volonté forte du Club Med de renforcer la contribution de ses villages au développement économique local.

L’activité touristique du Club Med engendre en effet des retombées positives, en particulier au niveau des achats locaux, dont les communautés locales ne bénéficient pas toujours autant qu’elles le pourraient, faute de tissu économique viable.

Cette volonté s’est traduite par un partenariat avec Agrisud International dont la mission principale est la lutte contre la pauvreté et pour la sécurité alimentaire par la création et le renforcement de très petites exploitations agricoles familiales.

 

La démarche est :

  • économique : accompagnement des populations dans la sécurisation et le renforcement de leurs activités agricoles pour répondre aux besoins du marché local ;
  • agroécologique : promotion de pratiques respectueuses de l’environnement, conciliant développement et faible pression sur les ressources naturelles.

 

A Cap Skirring, Agrisud intervient en partenariat avec le CPAS, qui œuvre pour la promotion d’un développement intégral dans la Région de Ziguinchor.

Objectif général : Contribuer au développement économique local dans l’environnement du village club Med de Cap skirring.

Objectif spécifique : Promouvoir le développement de 60 TPE agricoles susceptibles d’améliorer l’offre locale en produits frais à destination des marchés locaux et du village Club Med.

 

Suivre le projet sur Facebook

+ Détails de l'action...

Redynamisation de la production agricole – Départements de Bambey, Diourbel, Fatick, Mbacké

Redynamisation de la production agricole au Sénégal

Les cultures maraîchères de la Région de Diourbel ont connu une période très favorable et ont longtemps contribué à approvisionner le marché de Dakar. Mais cette production s'est progressivement dégradée et se réduit aujourd'hui à quelques sites localisés.

 

Les principales contraintes en sont les suivantes :

  • le manque de maîtrise de l’eau et la qualité de l'eau des forages ;
  • la dégradation des sols et du couvert végétal résultant en particulier de mauvaises pratiques culturales et des actions de l’érosion hydrique et éolienne ;
  • les difficultés d’accès aux facteurs de production (intrants, équipements…) ;
  • la faible diversification des cultures ;
  • le faible taux d'encadrement du secteur ;
  • le manque de professionnalisme des producteurs et des groupements ;
  • le vieillissement de la population rurale.

 

La phase pilote 2014 -2016 à donner une nouvelle dynamique dans la zone de Diourbel avec des éléments donnant envie de pérenniser les actions réalisées.

Sur demande des différentes collectivités sénégalaises et du contexte né des nouveaux découpages territoriaux en France comme au Sénégal, le projet s’est étendu dans la région de Fatick avec des contraintes identiques :

  • environnement productif peu favorable (dégradation des sols, absence de couvert arboré ou d’embocagement…) ;
  • périmètres maraîchers non sécurisés (clôture détériorée ou absente) ;
  • équipement rudimentaire pour le travail (tant pour les cultures pluviales et maraîchères que pour les activités d’élevages) ;
  • faible maîtrise des itinéraires techniques (cultures et élevages) ;
  • difficultés d’écoulement de la production maraîchère

 

Objectif général : Lutter contre la pauvreté structurelle et l’insécurité alimentaire des populations des Départements de Mbacké, Bambey, Diourbel et Fatick.

Objectif spécifique : Sécuriser et améliorer durablement les activités agricoles de 350 familles de 6 localités des 4 départements, en renforçant les compétences locales.

 

Suivre le projet sur Facebook

+ Détails de l'action...

Installation de pompes solaires dans les jardins maraîchers – Cap Skirring

Senegal_webDans la zone de Cap Skirring, l’agriculture reste peu développée au regard de la demande importante en fruits et légumes pour le tourisme.

Le projet, mis en place dans cette région depuis 2009, vise le développement de TPE agricoles susceptibles d’améliorer l’offre locale en produits frais à destination du village du Club Med et des marchés locaux. Depuis, quelques 170 familles livrent chaque saison plus de 10 tonnes de légumes diversifiés pour un chiffre d’affaires de plus de 10 k€.

En 2014, dans le souci de maintenir ces résultats, un projet de mise en place de pompes solaires dans les jardins est initié afin de garantir un accès à l’eau d’irrigation sécurisé et efficace en saison sèche.

+ Détails de l'action...
Page 2 sur 212