Entreprendre contre la Pauvreté

Inauguration du périmètre agricole d’Hart Chaou

Maroc-HC-1Le 15 février dernier, l’extension du périmètre maraîcher de Hart Chaou a été inauguré en présence des partenaires :

  • Exploitant(e)s et ADL du douar (le village),
  • CMV et ORMVAO (Office Régional de Mise en Valeur Agricole de Ouarzazate),
  • Eau Sans Frontières,
  • Rotary Club de Casablanca et Rotary Club de Cergy,
  • Association Marocaine d’Appui aux Initiatives de Développement – AMAID et AGRISUD International.

Cette initiative répond à un besoin des populations de la zone. Le douar Hart Chaou, situé dans la palmeraie de Mezguita (vallée du Drâa), souffre en effet depuis plusieurs années de conditions physiques et climatiques difficiles privant les exploitant(e)s de terre et les poussant à l’exode. Maroc-HC-2Afin de relancer les activités agricoles, principales sources de revenus des populations, un périmètre pilote de 12 parcelles maraîchères a été mis en place en 2005. La réussite de ce projet a conduit à l’extension du périmètre : 30 nouveaux foyers travaillent sur leur parcelle individuelle de 450m² chacune. Grâce à un système d’irrigation géré collectivement, tous bénéficient d’un accès à l’eau régulier. Des systèmes de productions économes en eau sont promus. Cette journée a fait l’objet d’un reportage télévisé.

Le discours de M. Khallouki, Président de l’ADL

Maroc-HC-3« L’occasion que nous célébrons en ce jour, s’inscrit dans le cadre de toutes les actions de développement et de changement que vit le Maroc depuis quelques années, dont l’objectif est de faire progresser le citoyen Marocain en le considérant comme acteur de son développement (…) Notre association, s’inscrit dans cette démarche (…) Aujourd’hui nous sommes réunis pour inaugurer l’extension d’un périmètre maraîcher visant à toucher plusieurs résultats : La pratique du maraîchage par la mise à disposition de terre ; L’acquisition de savoir-faire par la formation théorique et pratique ; Le changement des comportements, avec l’adoption de cultures de commercialisation (…) L’action ne s’arrête pas là. Nous sommes bien déterminés à poursuivre les efforts malgré les obstacles et les difficultés (…) ».

Le témoignage de Saïd Khoumani, technicien du CMV

Maroc-HC-4« Le CMV gère une grande partie de la palmeraie du Drâa. Il a pour vocation : la sauvegarde du milieu oasien ; l’encadrement des exploitants de la zone et des groupements professionnels. Dans le cadre du projet, j’interviens auprès des maraîchers de Hart Chaou. L’accompagnement se fait à plusieurs niveaux : par le transfert des connaissances techniques sur les plantes, les maladies, l’entretien des cultures… Puis par un suivi des pratiques sur les parcelles. Je conseille les exploitant(e)s sur les modes d’irrigation économes, le choix des variétés… Enfin, je les informe des prix, des cultures les plus rémunératrices… C’est vraiment un plus pour eux… Cet appui de proximité donne une confiance dans le métier d’agriculteur, qui commençait à se perdre. Par l’introduction de nouvelles cultures et pratiques, l’agriculture redevient une activité rémunératrice et créatrice d’emplois. »