l'Ong qui crée des entreprises

COP22 – L’engagement d’Agrisud International pour l’initiative « Oasis durables ». Une interview de RFI

Pour son émission « C’est pas du vent » sur Radio France Internationale, qui proposait un éclairage sur l’initiative « Oasis durables » lancée par le Maroc, Anne-Cécile Bras a profité d’une visite dans la palmeraie de Marrakech pour interviewer Elphège Ghestem-Zahir, notre directrice-adjointe des opérations, et son équipe.

parcours_pedagogique_marrakechCette visite, organisée pour la COP22 par Agrisud, en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et la Fondation Norsys, a permis sur plusieurs jours à de nombreux visiteurs de découvrir au plus près l’exploitation de M. Abderrahim, un producteur accompagné depuis 2015 dans le cadre du projet de réhabilitation de la palmeraie de Marrakech.

Notre intervention sur la composante agricole de ce projet vise en particulier à proposer des pratiques agroécologiques, durables et adaptées à ce contexte spécifique, et qui préservent les ressources naturelles comme le sol, la biodiversité ainsi que l’eau, particulièrement fragile dans ces zones arides. Mais elle vise aussi à assurer aux producteurs de meilleurs revenus en produisant plus et mieux dans le respect de l’environnement.

Une telle visite, organisée en véritable parcours pédagogique, a permis aux visiteurs d’échanger directement avec le producteur et les techniciens du projet, leur permettant ainsi de mieux saisir les contraintes et enjeux liés à la préservation de la palmeraie.

Pour cette même émission, Anne-Cécile Bras a permis à Patrice Burger, directeur du CARI (Centre d’Actions et de réalisations Internationales), et à Lahcen Kabiri, président de l’AOFEP (Association Oasis Ferkla pour l’Environnement et le patrimoine) et membre du RADDO (Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis), de s’exprimer sur cette initiative « Oasis durable ». Ils ont pu mettre en avant l’importance des zones arides et des écosystèmes oasiens très fragilisés car menacés à la fois par le changement climatique et par les dégradations provoquées par l’homme.

Écouter l’interview