Entreprendre contre la Pauvreté

Agroécologie et coopération scientifique à Madagascar

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) a célébré en mai ses 70 ans de présence à Madagascar. Une série d’événements a été organisée pour l’occasion à Antananarivo en partenariat avec le ministère malgache de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES).

Agrisud, un des principaux promoteurs de l’agroécologie à Madagascar, a été sollicitée pour intervenir à 2 tables-rondes sur les grands enjeux globaux et nationaux de l’agriculture.

.

Agroécologie : produire plus et mieux

Agroécologie : produire plus et mieuxComme toute innovation dans des systèmes économiquement fragiles, les pratiques agroécologiques sont perçues comme une prise de risque par les paysans malgaches, et parfois comme un retour en arrière.

Une phase d’adaptation est par conséquent nécessaire pour à la fois rassurer et convaincre sur les bénéfices qu’apporte l’agroécologie. Durant cette période, les producteurs les plus intéressés (et les moins vulnérables) se concentrent d’abord sur des pratiques qui répondent à leurs besoins à court terme. La pertinence des systèmes et des pratiques agroécologiques se démontrent ensuite progressivement pour être adoptés par un plus grand nombre de producteurs.

Les pratiques agroécologiques ne permettent pas forcément de produire plus mais le font de façon plus durable, plus diversifiée et de qualité supérieure.

Ces pratiques permettent des augmentations de rendements à peu près systématiques, mais variables selon le niveau de rendement initial et la culture concernée. Elles permettent par ailleurs une amélioration de la qualité des produits (meilleure conservation, qualité gustative et nutritionnelle) et une diversification de la production. Ces améliorations ont un impact durable direct sur l’alimentation et la nutrition des familles, et donc sur leur santé, ainsi que sur l’augmentation de leurs revenus.

L’agriculture dans l’agenda des solutions : climat et impact des changements, dégradation des terres, préservation de la biodiversité

L’agriculture dans l’agenda des solutions environnementalesL’agroécologie est une des solutions aux problèmes environnementaux. Son développement à grande échelle peut se faire en tenant compte de 2 points importants :

  •  la co-construction avec tous les acteurs du territoire 
autorités locales, société civile, organisations professionnelles, centres de formation, secteur privé…
  • l’accompagnement sur le long terme 
car la transition agroécologique d’un territoire signifie transition des exploitations mais aussi transition de leur environnement institutionnel, réglementaire, économique, physique…

Accompagner les transitions agroécologiques des territoires, c’est avant tout adopter une démarche de développement durable aux plans économique, social et agroenvironnemental, en se concentrant sur l’adaptation des systèmes aux risques climatiques afin de préserver la sécurité alimentaire et nutritionnelle des familles et de générer des revenus durables aux paysans.

En résumé…

L’agriculture fait partie à la fois du problème et de la solution au changement climatique, c’est aussi une des victimes de ses effets négatifs auxquels elle doit s’adapter. Pour répondre à ces grands enjeux face aux défis mondiaux actuels, les transitions des systèmes agricoles sont en marche. Les échanges ont souligné qu’elles impliquent des changements et des évolutions à l’échelle des territoires qui doivent s’inscrire dans la durée et associer l’ensemble des acteurs : producteurs, institutions, consommateurs, acteurs des filières…

Les sciences de l’agriculture et de l’environnement jouent un rôle important pour accompagner ces changements, notamment pour évaluer les bénéfices des pratiques et améliorer leur efficacité grâce à une meilleure compréhension des mécanismes chimiques et biologiques. En complément des démonstrations scientifiques de la pertinence de l’agroécologie du point de vue écologique, l’analyse des facteurs d’adoption par les sciences humaines, sociales et économiques pourraient contribuer significativement à la diffusion des pratiques.

.

En savoir plus sur les projets d’Agrisud à Madagascar

En savoir plus sur la célébration des 70 ans de présence de l’IRD à Madagascar