Local Economy against Poverty

01/09/2019 inEvent, Focus on..., Illustrate
COP24: low commitments but growing interest in agriculture

(Français)

Agrisud était présent à la COP24 qui s’est déroulée à Katowice (Pologne) en décembre dernier. Retour sur cet événement et sur le rôle de l’agro-écologie face au changement climatique.

Négociations sur les accords de Paris et rôle de l’agriculture

Les Etats s’intéressent de plus en plus à l’agriculture comme une des solutions au changement climatique. La preuve en est qu’elle intègre progressivement les négociations sur différentes thématiques :

  • Adaptation de l’agriculture, de l’élevage
  • Séquestration du carbone dans les sols agricoles
  • Fertilisation

Cependant le manque de connaissances et de références sur les impacts du secteur agricole en termes d’émission et de stockage des GES limitent l’ambition des engagements. Des pays avancent tout de même sur ce sujet en expérimentant le paiement pour services écosystémiques envers les agriculteurs ayant des pratiques favorisant la séquestration du carbone dans les sols.

L’agro-écologie et les approches territoriales à la COP24

L’agro-écologie est présentée de manière récurrente comme une réponse à plusieurs enjeux :

  • Atténuation du changement climatique
  • Adaptation au changement climatique
  • Sécurité alimentaire et amélioration de la qualité nutritionnelle (grâce à la diversification)
  • Contribution aux ODD

Son développement nécessite des stratégies de recherche et d’innovation qui valorisent le savoir développé par les producteurs ; des réformes des politiques publiques et des marchés ; un soutien approprié aux transitions des systèmes de production.

Les approches territoriales peuvent apporter des réponses aux enjeux du changement climatique par :

  • Le développement de systèmes alimentaires durables : production locale, circuits courts, gaspillage alimentaire…
  • La planification territoriale : usage des terres, protection des écosystèmes naturels…

Les collectivités peuvent jouer un rôle moteur dans les dynamiques de transition. Plusieurs exemples d’actions inscrites dans des politiques locales sont consultables dans le Rapport 2018 de l’Observatoire Mondial de l’action climatique non-étatique réalisé par Climate Chance.

 

 

L’agriculture et les systèmes alimentaires sont considérés comme des éléments clés pour l’atteinte des objectifs climatiques. Pour des organisations comme Agrisud, le plaidoyer doit se poursuivre et se renforcer pour que les discours politiques sur l’agro-écologie se traduisent en actions.

 

 

Aller plus loin :

  1. En savoir plus sur le bilan COP24 réalisé par Agrisud
  2. Communiqué du Ministère français de l’agriculture : La place de l’agriculture dans la lutte contre les changements climatiques mise en avant à Katowice